Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Je peux pas j'ai biblio.

Je pense souvent à ce bout de machin plein de mots perdus dans la blogosphère. Il m’arrive de taper son nom dans la barre de recherche et d’en relire une note ou deux. Je ne suis pas sûre d’écrire correctement mais j’ai la satisfaction de constater que j’ai toujours envie de me lire jusqu’au bout, parce que ça coule bien sous la rétine toutes ces conneries que je raconte quand même. Et puis si on ne peut même plus s’auto-complimenter qui va le faire ?

Tout ça pour dire que cette année, même si j’ai fuis et déserté, je ne l’ai pas oublié. Et je ne me suis pas sentie coupable non plus de l’abandonner. J’espère juste qu’on ne me l’effacera jamais. Que j’aurai toujours stocké quelque part sur la toile ces milliers de mots que j’ai longuement choisi d’associer les uns aux autres pour donner vie à mes idées bêtes et farfelues.

Si cette année, je fus silencieuse et absente c’est à cause d’une de mes résolutions du Nouvel An 2014. En tout et pour tout, j’en ai émise deux au matin du 1er janvier, tout en rotant  des effluves de vin blanc mêlées aux parfums d’un tiramisu à la framboise à se taper le cul par terre. L’une consistait à trouver un prof d’anglais à domicile pour me remettre en selle et faire découvrir à l’écossais les rudiments de la langue de Shakespeare dans l’espoir qu’un jour on voyage plus loin que la Vendée et la Belgique. (L’Ecossais avait choisi allemand en première langue. L’Ecossais ne parle pas l’allemand pour autant, qu’on se rassure sur le système scolaire français en matière d’apprentissage des langues étrangères). La seconde consistait à m’inscrire à la bibliothèque du patelin de la vallée.

J’ai oublié la première assez facilement. Mais j’ai acquis pour deux euros une sublime carte de bibliothèque nominative qui m’a permise pour cette modique somme d’emprunter, cette année, trois livres ou bandes dessinées pour une durée de trois semaines maximum. Et depuis ce jour glorieux où mon nom a été enregistré dans la base de données de la bibliothèque : je lis. Voir je dévore. J’en suis à mon quarante septième livre. Moi qui estimais en lire une cinquantaine par an, on peut dire que j’avais fait le bon pronostic.

Et tout ça pour deux euros.

Sans déconner.

La joie que me procure ce tarif est indescriptible.

Bref, depuis janvier je lis. Je lis à corps perdus parce que j’adore le manège qui se met en route dans ma tête quand j’ouvre un bouquin. Toutes ces images qui jaillissent, ces visages, ces émotions, ces peurs… c’est comme être pourvu d’un cinéma à la place du cerveau. Un cinéma qui joue un film unique au monde, même si le livre est un best-seller réédité plusieurs fois.

Alors lire ou écrire ? Le choix c’est fait de lui-même. Parce que malheureusement, je ne suis pas un super héro : je ne peux pas être partout à la fois sous peine de n’être finalement nulle part. Mon temps est compté, comme tout un chacun.

L’autre soir je lisais  tandis que l’Ecossais regardait le Mentaliste (je l’aime plus Patrick, il me gonfle désormais). Quand il fut l’heure de la énième page de réclames publicitaires, il s’est tourné vers moi et m’a dit avec une pointe d’envie : «  T’es tranquille toi, au moins t’as pas de pub dans ton bouquin ! ».

Et oui, les avantages de la littérature sont nombreux …

Commentaires

  • Si l'écossais regardait ses séries en VO (et illégalement mais ce n'est qu'un détail) il apprendrait l'anglais et n 'aurait plus de pubs ;)
    Bonne lecture!

  • je remets ça sur le tapis régulièrement sans succès (frustration très très grande) ... et du coup moi j'avance quasi pas sur toutes ces séries en VO... mais je pense que mon petit beau frère va m'en piquer et au moins quelqu'un les regardera et les appréciera !

  • Dommage pour la résolution en anglais ! Emmener l'écossais en Écosse ça aurait une certaine logique derrière :P Mais au pire je peux venir en tant que traductrice hein hein hein ?
    Et tu trouves quoi comme livre à ta bibliothèque ? J'y songe à m'inscrire moi aussi, le Chti aime pas que j'achète des livres (ça coûte cher et ça prend de la place) mais comment se passer de lecture ?!
    (PS: il y a des moyens d'imprimer les blogs sinon pour garder une trace, je vais m'en occuper en congé maternité moi pour éviter de tout perdre comme ça a failli m'arriver deux fois suite à une connerie de mon hébergeur et suite à un piratage :o)

  • à ma biblio je squatte surtout le rayon des policiers, des romans et des bédés/mangas... et les nouveautés. En général les "nouveautés" sont des romans de l'année passée ou de celle d'avant... bref les nouveautés nous parviennent avec un ou deux ans d'écart... ce qui je trouve est plutôt raisonnable. Après je n'ai pas accès à toutes les nouveautés non plus, ça reste une bibliothèque moyenne dans une ville moyenne de province... mais j'y trouve mon compte et c'est l'essentiel.
    En fait je pense qu'une biblio ne fait pas l'autre, surtout d'une région à une autre. Cependant pour avoir été inscrite à plusieurs biblio, je n'ai jamais eu de difficultés à trouver mon bonheur !

    les livres ça prend peut être de la place mais c'est beau ! par contre oui ça coute cher... surtout quand tu lis vite et qu'en quelques heures tu finis un bouquin à 15 ou 20 euros (oui Amélie Nothomb elle est pour toi celle là)... après reste toujours l'achat d'occasion mais ça ne résout pas le problème de la place !

    bisous et couve bien ;)

  • HAN MAIS T ES LA!!!!! C'est fou ça je clique sur un vieux com de 2011 et t'es là. Merveilleux.

    Le tarif est de 7€ chez nous mais pour ce prix, j'ai droit à 6 livres. Impossibles à lire en 3 semaines évidemment. Et surtout, j'ai découvert le monde merveilleux du livre audio: pendant que j'enchaîne les km dans ma voiture, quelqu'un tourne les pages pour moi. Jamais mes trajets de boulot ne m'ont paru si agréables.
    Le seul truc, quand tu lis des livres vraiment chouettes et bien écrits, c'est que tu te dis que plusjamais t'essaies d'écrire ta merde (enfin, je parle pour moi).

    Je t'embrasse.

  • ohhhhhhhhhhh la reine de la confiture de mirabelles :)

    suis pas attirée par le livre audio... mais je comprends les avantages, un jour peut être je m'y mettrais... pour l'instant je suis une deezer-ienne acharnée !

    et pour le dernier point : bin trop d'accord ! ça se voit non ?! vu comment je publie plus rien ! ceci dit un blog c'est pas un roman non plus on devrait être plus indulgente avec nous même ;)

    moi aussi je t'embrasse fort

    ps : ai toujours croché au bureau la carte postale que tu m'avais envoyé depuis le mercantour il y a... pffffffff ? plusieurs années maintenant ! même si je suis pu trop présente, j'oublie pas les gens et les gardent dans un petit coin de ma tête :)

Les commentaires sont fermés.