Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Putain !

    Cet été, j'ai tout fait pour que cela n'arrive pas. Et avec succès. J'ai tellement horreur de ça.

    Il aura fallut attendre le 30 septembre pour que la catastrophe survienne : j'ai des putains de marques de bronzage sur les pieds. Celles de mes sandales. On dirait un zébre.

    Putain !

  • L'écossais et les choses matérielles.

    L'écossais s'est acheté un vélo pliant aujourd'hui. Pour son travail. Pas qu'il bosse à l'école du cirque avec des contorsionnistes en justaucorps et des bandes de clowns bariolés. Non. Son job est beaucoup moins glamour, dans les méandres de sites pétrochimiques ou industriels. Son affectation du moment et les règles de circulation en vigueur dans ce complexe l'empêche d'utiliser son véhicule de service. Or le mari crapahute pas mal d'un chantier à un autre et ses cannes de serin sont lourdes de fatigue le soir. Sans compter la perte de temps que génèrent ses nombreux trajets. Alors pris d'un éclair de génie, il a demandé à son chef d'acquérir sur note de frais un vélo pliant.

    vélo pliant de l'écossais.jpg

    Ce soir avant d'aller ravitailler le frigo et les placards de manger et de boire, nous avons essayé la bête. Conclusion : je suis très jalouse et j'en veux un, mais pas seulement...

    En revenant des courses, alors que nous faisions du surplace derrière un tracteur sur la départementale, l'écossais inquiet m'a dit :

    - J'espère que mon vélo va bien dormir ce soir tout seul dans le coffre de la voiture...

    - Tu veux quand même pas dormir avec ?

    - Tu verras, tu seras vachement bien dans le canapé, t'auras la grande télé en plus, c'est royal !

    - Ségolène ?

    - Mais non ! C'est un garçon mon vélo.

    - Dans tes rêves que je dors dans le salon de toute manière.

    - Pourtant tu le mériterais à dire des conneries pareilles. Heureusement qu'il t'a pas entendu. Il aurait pu faire un complexe.

    - De qui ?

    - Bah mon beau vélo.

    - Et comment il s'appelle ?

    - Dédé.

    Mais biensûr.

  • Conclusions de l'inventaire 2011. En six points.

    1. Je sais très bien compter jusqu'à soixante quatorze. (Au delà je n'ai pas eu besoin.)
    2. Mon binôme avait l'esprit aussi mal tourné que le mien : on a beaucoup rigolé et été très complices devant les boites de supports pour boules.
    3. La prochaine fois (je ne me leurre pas, je serai convoquée l'année prochaine) (voir point suivant) je veux de nouveau faire équipe avec lui : il a été très galant quand je me suis mise à fatiguer en fin de journée, en m'empilant des cartons pour que je pose mes fesses dessus plutôt que par terre dans le sale.
    4. La responsable des achats, qui soit dit en passant n'est pas toujours très baisante, me considère comme un pilier de ce grand moment de communion avec le stock, très prompt à faire nid à poussière suivant les étagères.
    5. D'ailleurs, ce soir en achetant du Saint Nectaire fermier, pour me consoler de cette journée de merde à être enfermée dans un local sans fenêtre alors qu'il faisait super beau, je me suis rendue compte que j'avais les mains sales comme des pieds.
    6. Je sais très bien compter jusqu'à soixante quatorze. (Au delà je n'ai pas eu besoin.)

      demain je retrouve mon pc, ma copine de mail, mes dossiers de merde

     

  • Bac plus 2 option inventoriste.

    Demain je suis d'inventaire. Super. (S'il n'y pas de point d'exclamation, c'est bien parce que je déborde d'ironie.)

    Il faut dire aussi que depuis... euh 4 ans ? (Seulement ?) (Ca m'étonne, j'ai l'impression de bosser dans cette entreprise depuis quarante douze ans tellement je m'emmerde comme un cafard neurasthénique et alcoolique sur les bords) (Cela dit d'un point de vue personnel je me rends compte présentement que j'ai fait beaucoup de choses en 4 ans.) ... Depuis 4 ans donc, je suis de corvée d'inventaire.

    Sachant qu'en tout et pour tout, nous ne sommes en général que 5 à 6 salariés pour effectuer cette tâche hautement passionnante, alors que le personnel compte environ 70 personnes, et que je suis la seule à être systématiquement citée à comparaître de bonne heure et de bonne humeur à la réserve, chaque année, hors la responsable des achats et le magasinier cariste dont c'est sans aucun doute le boulot, j'ai saisi aujourd'hui l'opportunité informelle de râler auprès du petit directeur au détour d'un couloir de cet état de fait.

    Ce dernier m'a répondu que seuls les plus compétents de la société étaient convoqués à cette activité.

    Je lui ai retorqué : "C'est vrai qu'il faut de sacrées compétences pour compter des boîtes en carton."

    Il n'a pas osé renchérir.

    Néanmoins, il n'y a aucun doute qu'il se foutait bien de ma gueule.

    odip-trouvez-inventoriste-vign.jpg

    (Logo issu du site de l'Ordre des Inventoristes professionnels)

    (voilà voilà)

  • Brève de pause café.

    Aujourd'hui, on m'a demandé si j'étais enceinte.

    "Non" (TRIPLE CONNARD AU CARRE !)

    On s'est rattrapé en m'expliquant que ma robe était bouffante.

    "T'as une tâche de bolognaise sur ta chemise." (PETITE BITE MOLLE QUI PUE !)

    Aujourd'hui, on m'a aussi demandé quel âge j'avais.

    "Au moins 22 ans ?"

    "Non 30."

    Etait-ce pour rattraper la bévue de son acolyte qui mange salement le midi ?

    Comme j'ai horreur du lundi,  j'ai décidé que non et que je faisais juste terriblement jeune facialement parlant... et sans crème anti-ride (juste un peu de sperme parfois).

     

    bart-nevermind.jpg

    (et pourtant l'album de Nirvana Nevermind a 20 ans ... ça ne nous rajeunit pas.)

  • La question du dimanche n°61

    Ma maman me demandait l'autre jour par mail : "Que penses-tu ma chérie de ce cher Alex dans Koh Lanta?"

    Euh... M'man, ya pas d'Alex dans Koh Lanta cette année. T'es certaine de regarder la bonne chaîne le vendredi soir ? Ou alors tu t'es mis au replay sur l'internet ... mais celui de 2009. Faut que tu update c'est urgent !

     

     

    KOH LANTA.jpg

     

    (je t'aime M'man)

    (même si tu ne lis pas le moche blog parce que je ne t'en ai jamais parlé.)

    (Edit de plus tard : pour ceux qui regardent, elle parlait de Maxime, elle l'étriperait bien de ses blanches mains manucurées, m'a-t-elle écrit plus tard dans la soirée. Moi j'aime bien il fout le bordel à tous les monter les uns contre les autres. Quand il va se faire démasquer ça va chier des bulles carrées comme dirait ma copine Carlos.)

     

  • Austra / Beat and The Pulse


    Merci France Inter ! Une nuit où j'ai du me lever pour aller faire pipi (radio dans la salle de bain oblige et toilettes dans la salle de bain évidemment), j'ai entendu cette chanson d'Austra. Mes oreilles ont intimé à ma main de prendre le crayon à lèvres oublié là par ma soeur Brad pour noter le nom de ce groupe canadien sur le miroir rikiki, avant de l'oublier. Depuis je mets des body avec un sein à l'air et je danse bizarrement dans le salon en gueulant "feeling freeeeeeeeee".

    (sauf que moi je ne suis pas floutée à la poitrine).

    (L'écossais n'a pas une vie facile.)

  • Mon petit côté délinquante.

    En changeant nos chiottes il y a quelques semaines de cela, l'écossais a eu la maladresse en testant la chasse d'eau de laisser tomber le bouton dédié à cet usage dans la cuvette. Il vit depuis sa vie dans notre fosse toutes eaux avec le papier à cul, le pipi, le caca et tout ce qui se stocke à cet endroit. Dès lors, je n'ai eu de cesse de démonter toutes les toilettes où je me soulage. Sauf chez mes amis parce que je les aime bien. J'ai pu constater que dans la plupart des lieux publics, les systèmes de vidange sont comme scellés à la faïence. Sûrement pour dissuader les vandales de mon espèce. Au travail j'ai eu comme un espoir en réussissant à le dévisser. C'était sans compter sur la multitude de types de chasses différentes. Mais pourquoi ces choses ne sont pas standardisées putain de bordel de merde ?

    mes nouveaux chiottes qui font pas nouveaux.jpg

    (voilà, voilà)

    De rage, j'ai tenté ce jour là de saboter le sèche-mains des toilettes des filles avec du scotch et puis j'ai renoncé de peur qu'on ne retrouve mes empreintes digitales sur le papier collant. (En vrai je n'ai pas réussi.) (Je ne suis pas Mac Gyver.) (Et tant mieux pour moi, il a une coupe de cheveux à chier.)

    (note programmée pour cause de Koh Lanta)

  • Petit bonheur idiot.

    Pourvue d'un haut niveau de débilité et d'une faculté à rire assez prégnante, je ne peux que m'enthousiasmer face à certains petits détails de la vie. Parfaitement consciente, qu'ils n'enchantent que moi, je tiens tout de même farouchement à les partager, quitte à essuyer un regard incrédule et une vanne sur le niveau de cuisson de ma cervelle (bouillie ?) ou mon âge mental. Dans le meilleur des cas, on m'honore d'un "elle est mignonne" mi amusé, mi consterné. Et le pire c'est que j'aime ça. 

    Ce matin, en affranchissant nonchalamment quelques factures avec la machine prévue à cet effet, que j'adore manipuler d'ailleurs, j'ai obtenu en bas à gauche sur l'écran à cristaux liquides, à l'endroit où s'affiche le total du mois, un très beau 666. Ravie, j'en ai fait part à ma collègue du standard qui passait par là.

    Je n'aurai pas du. Ses yeux sont devenus gros comme des soucoupes volantes. Elle a mimé un crucifix avec ses doigts en tremblant, avant de s'enfuir pour se mettre en boule sous son bureau. Et maintenant elle me passe mes lignes téléphoniques en m'appelant Damien.

     

    incomprise je suis

    Harvey Stephens / Damien dans La Malédiction (1976)

     

     

     

    En réalité, j'exagère. Elle n'a pas compris mon petit bonheur idiot. Elle a juste opiné du chef par pure politesse ou peut être (mais ce n'est pas sûr) par sympathie.

    N'empêche que ma version est vachement plus drôle.

     

  • Le tag de la faim qui donne la dalle.

    Cédric qui veut croire, m'a transmis un boulot qui donne faim. Il s'agit de citer 10 associations de saveurs, si possible plus inédite que le jambon et le beurre, qui reste néanmoins une valeur sûre. (enfin cette règle, c'est moi qui l'ajoute).

    1. Neufchâtel (le fromage en forme de coeur pour les incultes) sur viande rouge (dans une poêle).
    2. Echalotes et curry (dans de la crème fraîche avec du vin blanc pour faire une sauce à un poulet et du riz par exemple).
    3. Caramel beurre salé et pommes (dans une tarte).
    4. Camembert chaud et miel (vu et approuvé au restaurant).
    5. Melon et féta (nus tous les deux).
    6. Pommes chaudes en quartier, revenus dans du beurre et jambon fumé (éventuellement en sandwich dans du pain, c'est pas mal).
    7. Sirop de violette et yaourt bulgare (à même le pot).
    8. Thon et fromage type ail et fines herbes (mélangés).
    9. Oignons rouges et tagliatelles à la crème fraîche (dans une assiette) (une fois par semaine chez nous).
    10. Chantilly et langues vivantes (à même la bouche et la bombe, à déguster à deux dans des draps prévus pour partir au lavage).

    Comme d'habitude, je convie Kinenveut, Super Concombre, un chat de Birmanie, le bouton de la porte des chiottes et Joufflette à y répondre.

    saveur-lannee-2001.jpeg